Une triste nouvelle, intitulée : « Que vouliez-vous que je dise? »

Hier, Mirabelle m’a arraché lie slip.

– Pourquoi on fait plus de câlins?

Je pensais qu’elle aurait pu dire « pas », au lieu de « plus », dans la mesure ou cela faisait une éternité qu’on n’avait pas fait l’amour.

Cependant, je ne voulais pas la contrarier et restais muet, la laissais téter mon gros clitoris.

Quand j’en ai eu marre, je lui ai demandé de se mettre à quatre pattes, comme ça m’avait plu une fois.

Je n’avais toujours pas envie de parler.

Ça me paraissait compliqué.

Tellement compliqué.

Je lui explorai un moment le trou du cul avec un doigt, puis deux. C’était difficile. Avec ma bite qui n’était pas assez dure.

Je me disais: « Il faudrait peut-être qu’on se parle ? »

Mais elle s’était déjà installée sur le dos, heureuse qu’on se câline enfin. Elle m’emprisonnait la trompe entre ses seins.

Que vouliez-vous que je dise?

Elle me secoua, me re-secoua, re-re-secoua, me téta, jusqu’à ce que je lui inonde le cou.

Elle était heureuse.

J’étais heureux.

Nous nous aimions.

Et, finalement, nous n’avions pas vraiment besoin de parler.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s